Tourisme

Chronique de mon petit beau voyage à Marrakech


Se mettre dans la peau d’un touriste n’est pas une chose facile surtout quand on est marocain d’origine. Seulement voilà vivant en France, lors de mes voyages au Maroc, il est difficile de cacher son lieu d’habitation. Et en effet, cela s’entend dans mon accent, ma manière de communiquer ou bien ma tenue vestimentaire.

Marrakech, un monde à part !

Mais qu’importe, il faut valoriser ses origines et son mode de vie. Sauf que parfois, quand on passe pour un touriste les prix augmentent en flèche dans les souks. On dit que c’est dans les grandes villes que l’on fait des bonnes affaires alors qu’en réalité c’est le contraire. Dans les grandes villes comme Casablanca ou Marrakech les commerçants sont rodés pour la majorité, ils maîtrisent la langue française à but commerciale. Et lorsque on essaye de négocier les prix, les négociations sont plus longues et plus difficiles car il ne faut pas se le cacher. Un touriste a bien plus de revenus qu’un marocain lambda. Alors voilà, un marchand de tapis ne parlait même pas l’arabe à Marrakech, n’est ce pas le comble quand on parle à peine l’arabe courant et le français. Par contre, il parlait très bien le français. Quel sacré commerçant ou farceur ? Le pire c’est qu’au Maroc, on trouve de tout et allez négocier un store californien ou rideau occultant avec un berbère de Marrakech, je peux vous garantir que ce n’est pas des vacances. Le comble, c’est que la majorité des produits dérivés ou vêtements sont des produits chinois. Il faut donc faire attention à l’origine de la fabrication. Le mieux, si vous voulez des babouches ou des caftants, il faut les faire sur-mesure. Petit conseil de baroudeur, si vous allez au Maroc, il faut rester au moins 10 jours et 9 nuits. Vous aurez le temps de bien vous amuser, faire le touriste et découvrir de nouvelles choses.


Après Marrakech, je suis retourné dans mon bunker à Meknes pour me reposer !


Vous pourriez également aimer...